J’ai décidé de réaliser un projet créatif par mois. En voici la liste (voir également l’image du tableau plus bas):

  • Octobre: « Je conte et c’est bon » – une présentation de petites histoires existantes chez moi
  • Novembre: 20 illustrations collages/peintures (superposition etc)
  • Décembre: Poupée en tissus
  • Janvier: Album illustré en collage/peinture (probablement pour une texte existant)
  • Février: Le Bestiaire – un ABC-daire d’animaux imaginaires, écrit par moi-même, que je présenterais oralement, comme un conte
  • Mars: Pantalon Thaïlandais – refaire mon pantalon avec d’autres matières/tissus, et d’autres formes basiques (T-shirt à longues manches, etc.)
  • Avril: Mes contes – écrire un recueil de contes/histoires
  • Mai: Album illustré en photographiant des montages en trois dimensions (maquettes)
  • Juin, juillet, aout: Spectacle avec des marionnettes/figures/poupées créées pour l’occasion

Voilà – tout un programme! Il y aura sans doute des réajustements, voir des changements, en fontion du temps disponible, du temps que je me donne pour chacun des projets, de ma façon de trouver/créer des rentrées financières (j’ai parfois l’impression d’avoir un petit diable sur mon épaule qui me questionne sur l’argent…) etc.

Les projets peuvent être répartis, grosso modo, en trois catégories: les arts de la scène (conte, spectacle), l’illustration (album illustré, dessin, peintures), le travail de couture et de tissus. Plutôt que de choisir un seul médium, je les fais tous. Et ils vont sans doute se mêler, se tisser, se combiner, etc.

Je vois plusieurs challenges dans cette aventure:

  • avoir la motivation/discipline de terminer chaque projet, de préférence à temps
  • garder une indépendance financière, voir de créer des rentrées d’argent, soit grâce à certains de ces projets, soit via d’autres chemins
  • réaliser des projets de plus grande envergure, cad. des projets qui me demandent de sortir de ma « bulle personnelle » pour investir d’autres lieux, faire de nouveaux contacts, organiser des événements, etc.
  • me voir comme quelqu’un qui fait un travail professionnel – cad. pas simplement un petit hobby dans mon coin, main une activité qui peut se montrer, s’élargir, se répandre, se vendre, se valoir au près des autres.

C’est un sorte de laboratoire – un enchainement de projets pour explorer plusieurs pistes, plusieurs de mes champs d’intérêts, plusieurs média, plusieurs techniques de création. Et en même temps ils peuvent ouvrir de nouveaux horizons, des expos/performances publics, un cheminement vers un travail professionnel dans le sens « qualité » et dans le sens « recevoir de l’argent (ou autre) en échange », cad créer des objets/services qui ont à la fois une valeur personnelle (faisant partie de mes champs d’intérêt, de mes passions) et une valeur sociale (pouvant intéresser d’autres personnes, au point où ils sont prêt à me payer ou faire d’autres échanges pour pouvoir en profiter).

To be continued…

Tableau projets 2009

Share